Média

Deux ans après le Grand Débat National

« Tout doit pouvoir être consulté par tout le monde. Tout en transparence » disait Sebastien Lecornu, ministre en charge de l’animation du Grand Débat National.
Deux ans après, ce n’est toujours pas le cas des cahiers citoyens. À l’occasion de l’anniversaire des deux ans du Grand Débat National, Thomas Ribemont, président de Rendez les doléances, était au micro de Rosalie Lafarge pour le journal de France Culture.

Partager l'info

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire également

Carence de la transparence

Où sont passés les “cahiers de doléance” du Grand débat national ? Dans ce domaine comme dans d’autres, l’Exécutif peine à la transparence. L'Exécutif s'interroge

Merci !

Votre doléance a été transmise à notre équipe.

Signez la pétition sur

Soutenez notre action

Signez la pétition sur